Home
 


Chapitre 3

     Lorsque j’ai eu six ans, il s’est passé beaucoup de choses. Nous avions déménagé à la campagne et nous habitions une plus grande maison. Ma petite sœur, Coco, est née et je suis rentrée au CP à l’école de mon village. Coco est venue au monde, je m’en souviens, un matin car ce jour-là mes parents étaient absents et se sont mes grands-parents paternels, Mary et Hugues, qui m’ont réveillée et conduite à l’école.

     Le fait que je sois de nouveau la seule malentendante de l’établissement ne me dérangeait pas du tout. En classe, le maître me plaçait au premier rang afin que je puisse suivre plus facilement les leçons. Dans la cour de récréation, les enfants étaient presque tous mes amis, nous jouions ensemble et faisions les mêmes bêtises d’enfants.

     Je continuais malgré tout d’aller, le mardi et le mercredi matin, à l’association en taxi. C’était un peu fatigant mais indispensable.

 

     Ensuite pour le CE1, CE2, nous nous sommes retrouvés avec les élèves du CP dans les classes de l’école d’un village voisin. Moi, j’étais toujours au premier rang évidemment.

     Un jour, pendant un cours, ma maîtresse reçut un appel téléphonique et moi qui avais l’habitude  de demander à mes parents qui les appelaient puisque je n’entendais pas la conversation, par réflexe, j’ai levé le doigt et demandé qui téléphonait. Fou rire général et punition !…

 

     Les années suivantes, CM1, CM2, je suis retournée dans l’école de mon village avec les mêmes élèves. Je prenais le bus pour manger à la cantine qui se trouvait dans l’autre village où je retrouvais ma petite sœur tous les midis avec joie. Je prenais soin d’elle, moi sa grande sœur, car elle était en section de maternelle.

     Dans cette école de campagne les classes étaient mélangées. En technologie, un jour, le maître nous fit faire des groupes : deux élèves de CM1 et deux élèves de CM2. N’ayant pas compris les consignes du travail à effectuer, je me suis levée pour voir ce qu’il fallait faire. Les élèves du CM2, placés en face de moi, ont cru que je voulais copier et tricher… Après cet épisode d’incompréhension, je me méfiais de certains élèves de CM2 parce que j’avais l’impression qu’ils se moquaient de moi derrière mon dos.

 

     Durant toutes ces années, du CP au CM2, je m’entendais bien avec les enfants de ma classe, nous jouions à chat, à cache-cache, aux cartes « Pokémon », aux billes … Tout le monde m’acceptait telle que j’étais et c’était chouette pour moi !

     Maintenant mes parents réfléchissaient et se renseignaient pour que ma rentrée au collège se passe bien. Fallait-il choisir un collège avec une structure adaptée mais éloigné, en sachant qu’un taxi était indispensable ou un collège plus proche sans structure avec le risque qu’il n’accepte pas les malentendants ?

 

 

 

gif_ecole

 

 

 

Signe2Mains

7 commentaires dans “Chapitre 3”


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires doivent être approuvées par un administrateur.

Top